Voyage, tourisme et guide dans les Alpes Maritimes
Antibes : une ville riche en histoires
Antibes : une ville riche en histoires

Antibes : une ville riche en histoires

Localisée tout près de Nice, Antibes Juan-les-Pins est une ancienne ville grecque anciennement appelée « Antipolis ». La cité possède une architecture italienne avec des façades aux couleurs chaudes captivantes. Voici quelques informations à savoir avant d’y séjourner.

A voir aussi : Explorer la Provence-Alpes-Côte d'Azur avec un budget limité

De Antipolis à Antiboul

Antipolis s’est beaucoup développée économiquement pendant l’occupation romaine. Cela a été possible avec l’ouverture de la voie Aurelia. De nombreux navires commencent aussi à transiter dans la cité. Ceux-ci transportent des marchandises comme les huiles et du vin. La ville exploite aussi efficacement ses propres ressources notamment la pêche.
L’Empire romain s’effondre juste après le règne de Constantin. La ville devient alors Antiboul et voit arriver Saint-Hermentaire (442) qui est son premier évêque. L’insécurité qui y régnait finit par détruire l’économie de la ville. Le Pape Innocent IV décide même de fermer le siège épiscopal qui s’y trouve en 1243 au profit de Grasse.

Avez-vous vu cela : Quel parcours touristique suivre en une semaine dans les Alpes-Maritimes ?

Antibes devient une importante cité royale

Antibes se rattache à la France à partir de 1481 et devient rapidement une place forte du royaume. La cité est une zone stratégique pour faire face au Comté de Nice ainsi qu’aux États de Savoie. Le village devient le centre de la guerre entre Charles Quint et François 1er. Elle se fait assiéger respectivement par terre et par mer en 1524 et 1536.
Elle est aussi témoin de différentes guerres de religion surtout pendant la 2e moitié du XVIe siècle. Le roi Philippe II d’Espagne prend le contrôle de la cité avec l’aide du Duc de Savoie. Il faut attendre l’année 1592 pour que le Duc d’Epernon reprenne le pouvoir, sous les ordres de Henri IV. Elle est à nouveau assiégée en 1746 à cause de la guerre de succession. Mais, elle est bien protégée par Joseph-David, le Comte de Sade.

Une révolution assez sereine

Antibes voit s’installer le général Bonaparte qui se fait un nom pendant le siège de Toulon jusqu’à devenir Empereur Napoléon. Ce dernier a de nombreux fidèles dans la cité comme les maréchaux Masséna et Rielle. Ces deux personnages deviendront d’importants personnages de l’État français. L’empereur se voit toutefois rejeter par la cité après son évasion de l’île d’Elbe, une attitude qui a poussé Louis XVIII à la rebaptiser comme étant « la Bonne Ville ».
La ville s’agrandit après la prise de Nice par la France en 1860. Cela a causé l’apparition du cap d’Antibes qui a mis en avant le développement de l’horticulture. La station balnéaire de Juan-Les-Pins voit le jour en 1882.

Des endroits historiques à visiter

Différents sites historiques sont encore visibles à Antibes comme les suivants :
•Le fort carré : bâti pendant le XVIe siècle sous le règne de Henri II. Le fort carré vous donne une magnifique vue sur la côte méditerranéenne. Des visites guidées du site sont organisées tous les jours. Le tarif pour y accéder est assez abordable.
•Le sentier de Tire Poil : ce sentier de 3,5 km se fait uniquement à pied. Il part de la plage de la Garoupe et vous emmènera à la découverte du Cap d’Antibes.
•Le musée Picasso : il a ouvert ses portes en 1966 et abrite plus de 240 œuvres originales. L’endroit est ouvert entre le mois de juin à septembre.